La taverne des rôlistes

Réflexion et analyse critique sur le JdR en général et sur des JdR particuliers

Un monde des ténèbres en équilibre précaire

Les forces en présence

Toutes les créatures qui peuplent le monde des ténèbres sont de fait impliquées dans un conflit qui souvent les dépassent (voir "Monde des ténèbres : le wodium"). Les histoires individuelles sont ce qu'elles sont, mais sans le savoir, les vampires sont au service du Ver lorsqu'ils combattent les loups-garous, et les mages affrontant la technocratie servent les intérêts des changelins. La plupart d'entre eux ne sont pas conscients de ce qui se joue à une échelle globale. Néanmoins, s'ils connaissaient la cosmologie générale et toutes les forces en jeux, les créatures du monde des ténèbres auraient vite fait de créer des alliances de part et d'autre avec ceux qui devraient être leurs alliés naturels. La base de ces alliances se ferait alors sur le critère du monde dans lequel ils veulent vivre, et sur les ennemis communs. Ces deux critères vont en fait de paire comme nous allons le constater.


Automne et superstitions

L'alliance qui me semble la plus évidente concerne les mages et les changelins. Les mages sont les défenseurs de la tradition, et affrontent la technocratie qui souhaite imposer un monde scientiste, rigide et hyper-technologique. Les ennemis naturels des changelins sont appelés le "peuple de l'automne". Ce nom paradoxalement poétique désigne l'ensemble des personnes qui par leur rationalisme (surtout les scientifiques) amènent les gens à ne plus croire aux choses surnaturelles. La science démystifiante fait bien entendu partie de ce "peuple" et par extension, la technocratie aussi. Les mages et les changelins combattent à la fois les mêmes ennemis, mais en plus une certaine vision du monde qui n'est pas compatible avec la leur.


Les loups se joignent à la bataille

Ce front peut être élargie avec la lutte qui oppose les garous aux créatures du Ver. En effet, l'influence du Ver amène à développer les industries polluantes, à faire disparaitre des espèces animales ou encore à détruire des lieux de nature préservée (dont les caerns). La vision du monde qui est proposée à travers le Ver est très fortement compatible avec l'idéal technocratique et le rationalisme du peuple de l'automne. Des alliances ont d'ailleurs déjà eut lieux entre des loups-garous et des mages. Par ailleurs, les plus fidèles représentants du Ver, les fomori, s'avèrent être des ennemis ancestraux des changelins. L'alliance des loups-garous avec les mages et les changelins ressemble alors à une évidence.


Les vampires se cachent, mais prennent parti

Les vampires sont en conflit avec les garous. Ces derniers les assimilent à des créatures du Ver et donc les traquent. De manière plus générale, les vampires sont par excellence des créatures urbaines qui ont besoin pour survivre et se nourrir de l'anonymat des grandes citées. A l'inverse, les garous sont plus adaptés à la vie sauvage, et les grandes villes sont à l'opposé de leur idéal. Par ailleurs, la mascarade appliquée par la camarilla vise à dissimuler l'existence de toute créature surnaturelle aux humains et de les empêcher de croire en eux. Ils sont par ce fait assimilables au peuple de l'automne et donc des ennemis directs des changelins. On peut donc ajouter sans restriction majeure les vampires aux rangs de l'armée du Ver / technocratie / peuple de l'automne. Notons que le cas des vampires du Sabbat est légèrement différent car ils souhaitent rompre la mascarade. Ils ne sont donc pas assimilables au peuple de l'automne, mais le Sabbat est largement minoritaire par rapport à la camarilla.


Les chasseurs sont les gardiens de l'humanité

Le cas des "Hunters" est plus délicat. Si on regarde les deux grands ensembles formés, les hunters sont ennemis avec les deux camps. Cette position est tout à fait cohérente car ils représentent la neutralité humaine dans ce conflit. Par nature, les humains ne sont pas présentés comme penchant plus pour l'automne que le rêve, la technocratie ou les traditions, le Ver ou Gaïa. Ils sont neutres au départ et subissent les influences insistantes de chacun des protagonistes. Ainsi, les hunters tentent de repousser toutes ces influences. Leur place dans ce conflit ne consiste pas à faire basculer l'humanité d'un côté ou de l'autre, mais justement à empêcher l'humanité de basculer.

Sylvain
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...