La taverne des rôlistes

Réflexion et analyse critique sur le JdR en général et sur des JdR particuliers

Changelins : deux visions du monde qui s'opposent ?

Lorsque j'ai commencé à m'intéresser au JDR changelin, j'avoue que certains passages ont un peu irrité le rationaliste que je suis.
Par exemple :
Certains hommes, croyant aider leurs concitoyens en les délivrant de leurs "illusions", servent sans le savoir la cause de la Banalité. Ces personnes s'enorgueillissent de leur calme et de leur comportement rationnel.
Changelin : le songe, page 87

On trouve dans le livre de base de Changelin un grand nombre de passages de ce genre qui disent en gros que les antipathiques scientifiques et autres sceptiques se trompent puisqu'un certain nombre de choses surnaturelles auxquelles ils ne croient pas existent pourtant bien.

Après une lecture plus approfondie, il semble que le background de Changelin soit bien plus subtil que cela. En effet, ce jdr met bien l'accent sur le fait que l'existence des lieux et des créatures féeriques provient du fait que des humains y croient. Autrement dit, il faut d'abords que les humains croient en des choses qui à ce moment précis n'existent pas pour que l'objet de la croyance se mette à exister. Dés que les choses sont posées de cette manière, il est beaucoup moins évident de déterminer qui a raison ou tort dans sa vision du monde. Mais ça n'est pas tout. Les personnes ayant adopté un mode de pensée rationaliste et rejetant toute forme de croyance sont regroupés sous le nom de "peuple de l'automne". Ils ont plusieurs particularités intéressantes. Premièrement, ils sont incapables de percevoir les objets (ou créatures) chimériques. Deuxièmement, si un changelin tente de montrer son apparence féerique à un serviteur de l'automne, il doit alors faire face à son incrédulité. Cela signifie que le sceptique ne perçoit pas l'apparence féerique du changelin, mais qu'en plus, cette attitude calme va aller jusqu'à faire douter le changelin sur sa propre féerie. Pour généraliser, lorsque dans la société, la pensée rationnelle prend plus de place au détriment de la rêverie, les phénomènes féeriques disparaissent. A l'inverse, lorsque les gens se mettent à croire en des mythes, les phénomènes féeriques augmentent.

kithain
En fait, les deux camps ont torts, ceux qui croient aux mythes et ceux qui n'y croient pas. On pourrait tout aussi bien retourner l'argument de la citation ci-dessus en disant que le peuple de l'automne a une vision du monde qui est particulière et à laquelle les tenants du "féérisme" n'accèdent pas parce qu'ils sont trop bornés dans leur propre perception des choses. Ces derniers et le peuple de l'automne sont bel et bien à égalité dans leur erreur. Un troisième camp (inexistant dans le monde des ténèbres), pour avoir raison, devrait considérer que le monde des ténèbres n'est pas intrinsèquement figé dans des lois générales et immuables, qu'elles soient décrites par des mythes ou par des théories scientifiques. Au contraire, l'existence et la nature des choses est dépendante de la manière dont les gens les appréhendent et les décrivent. Lorsque quelque chose est décrit sous la forme de mythes contés au coin du feu et reposant sur une vision merveilleuse du monde, il deviendra alors merveilleux. Si cette même chose est mesurée, étudiée et disséquée par un chercheur, elle devient alors un objet dont les propriétés sont connues, figées et n'a plus rien de mystérieuse.

Nous avons déjà évoqué sur ce blog le fait que certains JDR peuvent parfois être porteurs d'idéologies (voir "Idéologie dans les JDR"). A mon avis, Changelin ne nous dit pas qu'il faudrait rejeter le rationalisme et croire a tout et n'importe quoi. Je pense plutôt que ce JDR nous rappelle simplement qu'en devenant adulte, nous avons tendance à perdre notre capacité à nous émerveiller et à n'appliquer que des jugements froids et calculatoires sur notre environnement. D'ailleurs, il est dit dans le background que l'évènement qui ramena le plus de gens vers le rêve et l'émerveillement fut le premier pas de l'homme sur la lune en 1969. Dans le fond, on est bien loin d'un discours anti-science...


Sylvain
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...