La taverne des rôlistes

Réflexion et analyse critique sur le JdR en général et sur des JdR particuliers

Les vampires ne passeront pas l'hiver

Changelin et Vampire, deux jeux de rôle centraux du monde des ténèbres font tous les deux référence à l'idée selon laquelle le monde tel qu'ils le connaissent ne va bientôt plus exister. Les vampires craignent la géhenne (les anciens qui se réveillent pour exterminer les jeunes vampires), et les changelins s'attendent à entrer dans un grand hiver (en référence à l'hiver nucléaire) et l'hiver pour les changelins signifie leur quasi disparition. Les autres jeux du monde des ténèbres entretiennent ce climat de tension basé sur la crainte d'une catastrophe planétaire assimilable à l'idée de fin du monde. Cette idée de l'apocalypse imminent apparaît dans Loup-garou ou encore dans "vampires d'orient" puisque les Kuei-jin pensent que le monde entrera bientôt dans le sixième âge qui sera l'âge de la destruction. Même le background d'Exterminateurs évoque l'idée selon laquelle le monde se trouve à la fin d'un cycle.

Ce pessimisme généralisé lié au fait de mener des combats perdus d'avance contribue sans aucun doute à l'ambiance du monde des ténèbres. On peut se demander en revanche si les différentes "fins du monde" sont liées entre elles ou non. Comme je l'ai déjà exposé dans "Changelin et le paradoxe vampirique", les êtres fées ne sont pas une espèce surnaturelle parmi d'autres. Le livre des règles de Changelin pose le principe selon lequel les contes et légendes créent les êtres féériques, et que les vampires, loups-garous et le reste de la faune du monde des ténèbres provient aussi de ce mécanisme. Les vampires et les loups-garous sont donc des changelins qui ont oublié leur nature.

Au moment proposé par le jeu, les changelins se situent dans une période qu'ils appellent l'automne. Je rappelle que les pouvoirs et le nombre de changelins augmente si l'humanité est très portée sur le rêve, et que tout cela se fane quand ils s'en détournent. L'automne correspond à un moment d'affaiblissement des individus changelins et de la société changelin en général. Étant donné la tendance à rêver de moins en moins (se conter des histoires merveilleuses...), l'automne sera probablement suivi d'un hiver. Ainsi, plus personne ne croira en rien, les changelins seront comme des coquilles vides attendant sous la neige l'arrivée du printemps.

Cet aspect est cohérent, et peut-être même à l'origine des "différentes" fins du monde annoncées pour les différentes espèces. En effet, certains loups-garous affirment avoir perçu les premiers signes de la prophétie du phœnix prédisant l'apocalypse et la victoire du Ver sur Gaïa. Concernant les vampires, la géhenne est supposée survenir de façon tout aussi imminente. Les antédiluviens seraient endormis, les anciens se tiendraient plutôt en retrait, mais un complot les amèneraient à vouloir éliminer tous les vampires les plus jeunes. Cette prophétie apocalyptique trouve écho dans la prédiction de l'hiver changelin. Bien sûr, les gens croient de moins en moins aux vampires, mais ils ne vont pas pour autant se faner comme des fleurs. Ils vont disparaitre par leurs propres moyens, en s'entretuant. L'hiver concerne tous les êtres féériques, les garous sont aussi sur le point de perdre leur combat, les mages ne pourront pas contenir la technocratie indéfiniment. C'est l'hiver du rationalisme, de la technocratie et du progrès destructeur qui va s'abattre impitoyablement sur les feuilles mortes du songe.


Sylvain
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...