La taverne des rôlistes

Réflexion et analyse critique sur le JdR en général et sur des JdR particuliers

Les PNJ taupes



Ce que j’appellerais ici les PNJ taupes sont ces PNJ qui sont plus ou moins toujours présents aux côtés des PJ, par exemple en faisant tout simplement partie du groupe. J’assimile l’introduction et le maintien de PNJ taupes dans un groupe à une technique permettant de réguler (pour ne pas dire contrôler) plus facilement le déroulement de l’histoire. Ayant moi-même énormément utilisé cette technique et ayant partagé la table de nombreux MJ utilisateurs de taupes, je vais tenter de dégager les intérêts majeurs qui en découlent. 


Le « perso du MJ »

Bien que je n’envisage pas personnellement les choses ainsi, j’ai constaté que certains MJ introduisaient un personnage dans le groupe pour avoir un personnage et eux aussi s’amuser. Cette motivation tout à fait respectable en elle-même pose éventuellement des problèmes d’équilibre. Ça n’est pas pour rien que les joueurs répartissent des points à la création du personnage. Pourtant, le « perso du MJ » n’a pas de limitation de caractéristique et il est donc potentiellement bien dotés par la création. Dans une partie de Earth Dawn, notre MJ avait introduit un chevalier obsidien super stylé (le « perso du MJ » est super stylé, c’est d’ailleurs un bon indice pour le reconnaitre) et surtout invincible et dominateur. Lorsque mon orc nerveux a tenté de manifester son mécontentement face aux humiliations gratuites infligées par le colosse de pierre, cela s’est soldé par une nouvelle humiliation plus musclé. L’obsidien avait tabassé à mains nues mon pauvre guerrier orc armé jusqu’aux dents et pourtant taillé pour la castagne. Considérant qu’un PNJ taupe est là pour aider la régulation de l’histoire, je cherche encore ce que celui-ci a bien pu chercher à réguler… Il s’agissait manifestement d’un cas dans lequel le MJ, en ne pensant surement pas faire de mal, s’est amusé au détriment de ses joueurs. Le « perso du MJ » me semble être en quelque sorte le côté obscur des PNJ taupes, une version qui n’est pas un outil pensé pour être utile mais un personnage créé dans l’espoir illusoire selon lequel on pourrait prendre un plaisir de joueur tout en menant une partie.



Le PNJ déguisé en PJ


Une version selon moi plus pertinente est le PNJ déguisé en PJ, c’est-à-dire un PNJ qui, l’air de rien fait partie du groupe de PJ comme s’il était lui-même un PJ. Le principal avantage du PNJ déguisé en PJ est qu’il est généralement avec les PJ et dans une relation de coopération, ce qui en fait un point d’entrée privilégié pour les interventions du MJ dans l’histoire à n’importe quel moment. En effet, en l’absence de taupe, si les PJ sont seuls ou face à des antagonistes et qu’ils font absolument n’importe quoi (ne voient pas des évidences, zigouillent un témoin clé avant de l’interroger etc) au détriment de l’histoire, le MJ a très peu de possibilité d’intervention. Un PNJ déguisé sera en mesure de débloquer des situations en lançant des idées pertinentes quand il le faut. Le second avantage de ce chouette collaborateur imaginaire est qu’il est en mesure de se porter volontaire pour les actions utiles pour le groupe mais peu intéressantes en termes de jeu (par exemple, il peut aller se documenter sur tel sujet pendant que les autres vont interroger les suspects). Enfin, il a l’avantage de ne pas devoir exposer les résultats de ses jets à la vue des joueurs, ce qui signifie que si les PJ sont en train de perdre un combat qu’ils ne devraient pas perdre, il est possible de se servir du PNJ déguisé pour rééquilibrer les choses (*bruit de dés qui roulent derrière l’écran…* « Réussite critique ! Il en tue deux d’un coup ! »).

Le groupe de taupes

Il m’est arrivé plusieurs fois d’introduire les PJ dans un groupe de PNJ taupes. Ainsi, les PJ dans une version maison de X-MEN étaient recrutés par un groupe de « terroristes » de la cause mutante et intégraient ce groupe déjà composé de 4 ou 5 membres. Dans ce cas de figure, on pose un cadre autour des PJ qui s’avère extrêmement confortable pour le MJ. Ce dernier est en mesure, selon ses besoins, de faire intervenir un ou plusieurs PNJ (en choisissant les plus appropriés) au moment où il le souhaite pour débloquer une situation. A l’inverse, un allié trop puissant qui enlèverait de l’intérêt à une scène n’a qu’à être malade ou occupé ailleurs. D’après mon expérience, ce type de cadre pourtant objectivement rigide ne semble pas être perçu comme tel par les joueurs. Je ne crois pas que mes joueurs encadrés de taupes aient déjà eu l’impression d’être dirigés comme un troupeau de mouton par un berger et ses chiens qui courent autour alors que c’est bien le genre de chose qui se passe. 

Conclusion

Cette métaphore du berger ne doit cependant pas laisser penser que les taupes (en groupe ou non) impliquent forcément des scenarii très dirigistes. Le PNJ taupe peut très bien avoir un comportement suiviste et n’agir réellement que dans de rares cas qui ne plaisent pas au MJ. Les PNJs taupes peuvent se concevoir également comme un moyen, pour le MJ, de donner plus de pouvoir aux joueurs tout en restant cohérent dans son scénario et ne donnant pas aux joueurs des personnages de demi-dieu. Par exemple, dans un scénario, nos personnages étaient des soldats émérites dans une armée de mercenaires. Déjà puissants, les personnages n’étaient pourtant pas à la tête du commandement. Mais, le MJ a mis en place un système ingénieux, le PNJ à la tête de l’armée pouvait être interprété par les joueurs si ceux-ci déniaient le faire, et ainsi les joueurs prenaient la responsabilité du commandement de manière indirecte, ce qui pouvait multiplier les plaisirs de jeu. Ce qui se passa fut différent. Les joueurs n’ont pas fait l’effort d’interpréter directement ce chef. Alors le MJ a proposé simplement que les PJs débattraient des choix tactiques entre eux et que leurs idées seraient alors prises en compte ou non par le chef. Ainsi, à la manière de conseillers, ils pouvaient prendre part à des choix importants tout en interprétant leur personnage de manière plus classique. Le PNJ taupe est ici un levier pour les joueurs qui veulent prendre un peu de hauteur dans le scénario et permet aux joueurs une immersion intense dans le monde fictif puisqu’ils pèsent de manière plus prononcés sur des décisions importantes. Le rôle de ce type de PNJ peut donc aller du simple garde-fou au cadre social (quand ils sont plusieurs) en passant par le gardien du bon sens qui réoriente les PJ sur les rails lorsque le MJ le juge nécessaire.

Sylvain

4 commentaires:

Il arrive aussi que le "perso du MJ" ne soit pas un monstre de caracs.

En tant que MJ il m'est arrivé, pour m'amuser un peu, d'intégrer au groupe un perso qui n'avait presque aucune influence sur le scénario ou son évolution, mais plutôt charismatique, ou avec une particularité (un bossu, un cinglé, un paysan un peu collant) qui me permettait de m'éclater à le jouer, sans nuire ni aux joueurs ni à la partie.

 

Il est vrai que je me suis un peu trop focalisé sur la version négative du perso du MJ alors que cela peut être plus neutre, ou même positif.

C'est aussi ce que dit Badow Nails sur la page facebook de la taverne (http://www.facebook.com/pages/La-taverne-des-r%C3%B4listes/128193107208507).

Ceci dit, le fond de ma pensée est que le perso du MJ (contrairement aux autres catégories que je définis, et contrairement aussi aux "simples" PNJ) a la particularité d'être crée de manière à ce que le MJ s'amuse avec. Il est donc fait sur la base d'une motivation qui n'est pas l'équilibre, l'amusement des joueurs, la régulation du groupe etc.

Créer un PNJ dans le principal but d'amuser le MJ ne s'inscrit pas dans une démarche de création de scénar "orienté joueur". Si ce type de perso ne pose aucun problème, c'est à mon avis soit des petits ajustements par le MJ qui ne veut pas gâcher le jeu, soit un simple coup de bol.

 

Il me semble que si le distingo PJ PNJ est une evidence, il y a deux tendances possibles pour les MJs.
Soit ils encouragent et accentuent la distinction en posant les PNJ, qu'ils soient "taupe" ou pas, comme étant "ces autres différents pas pareils". l'extrême dans les univers style donjon/Pathfinder/WoW and co, (portes, monstres, trésors) est qu'ils ne soient que des sacs à f... PExs, à trésor ou à l'inverse des sources de quête, aides matérielles ou autres. Leur importance en tant que Personnage étant toute relative comme on sait.
Dans l'autre direction il y a une quête du MJ qui serait de faire en sorte que la barrière entre PJ et PNJ soit la plus fine possible. Cette option permettant evidemment de rendre la tension RP maximale avec une prise de conscience, et les cas de conscience permanents qui vont avec, lorsque chacun sait que tout autre être croisé (PJ, PNJ, animal, plante verte...) a lui aussi une histoire, une vie, des passions et hobbies. Dans cette optique la situation du PNJ taupe ne se révèle pas très différente du PNJ lambda et finalement pas très différente de la relation avec les autres PJ du groupe. La condition étant bien sure que le MJ mette son ou ses PNJ taupe(s) sur un pied d'égalité avec les autres, aussi bien en terme de carac qu'en terme de roleplay, ce qui mes semble loin d'être impossible à faire. Après si certains MJ s'éclatent à humilier les PJ avec un demi dieu ou avec un uluberlu qui leur vole systématiquement la vedette ou avec un PNJ damocles toujours pret à régenter leurs actions et surveiller chacune de leurs paroles, evidemment, les joueurs sont toujours libre de quitter la table. Tout est encore une question d'intension réciproquement partagée entre MJ et joueurs... ou pas ;>

 

après il y a des univers spécifiquement faits pour fonctionner avec ce genre de "PNJ taupe" omniprésent, hyper relou ou très stressant... style le vieux et excellent Paranoïa avec son ordinnateur omnipotent et quasiemment omniscient. Mais là, il s'agit d'un partie pris net de l'univers de jeu, sur laquelle justement repose la cohérence de l'univers du jeu. Mon intervention précédente évoque plutôt les univers de jeux plus "réalistes" ou chacun des perso est relativemment libre de ses mouvements sans un oeil de Sauron en permanence braqué sur lui.

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...