La taverne des rôlistes

Réflexion et analyse critique sur le JdR en général et sur des JdR particuliers

Monde des ténèbres : une surpopulation de monstres ?


Surpopulation de monstres

La décision d’écrire cet article a été initiée par la lecture d’une critique assez virulente du monde des ténèbres proposée par Loukoum. Cette critique est générale et nous sommes en désaccord avec plusieurs de ses points, mais nous allons ici nous focaliser sur deux remarques qui ont particulièrement attiré notre attention :

« Un contexte dans lequel si ça continue il y aura bientôt plus de créatures surnaturelles que d'humains normaux »
« Le seul problème, c'est qu'avec toutes les autres sortes de bestioles bizarres, leurs versions orientales, les momies et les monstres divers, ça commence à faire vraiment beaucoup de monde dans les ténèbres. »
Nous avions publié un premier article concernant cette critique (voir « Les humains ne sont pas au centre du WoD ») dans lequel Nicolas expliquait que la question du surnombre éventuel des créatures du monde des ténèbres était de toute manière peu pertinente car le monde des ténèbres n’est pas simplement notre monde auquel nous ajouterions des créatures dissimulées parmi les hommes, mais un univers extrêmement large à la cosmologie complexe dans laquelle la terre que nous parcourons n’est qu’un royaume parmi de nombreux autres. Ceci étant dit, le commentaire de Loukoum pose tout de même une vraie question car il comporte un sous-entendu plus précis : l’idée que la proportion des créatures surnaturelles cachées parmi la population humaine serait trop élevée pour être réaliste. Effectivement, si nous admettons qu’une société vampirique vit cachée parmi les humains, ainsi qu’une société garou, changeline, mage (…), on peut se demander comment il est possible que tout ce beau monde qui semble représenter une grande part de la population puisse rester efficacement dissimulé. Cette critique est-elle véritablement légitime ? C’est ce que nous allons voir... 
Pour répondre à cette question, nous allons estimer la population surnaturelle infiltrée parmi les humains d’un territoire que nous connaissons bien : la France. Le complément “La France des ténèbres” fourni un grand nombre d’informations qui, couplées aux différents livres de règles du monde des ténèbres, permettent de réaliser cette estimation.

Loup-garous
Il est dit très clairement qu’en France, les loups-garous sont “moins d’un millier” (La France des ténèbres, p 67-68 ). Admettons que cette expression signifie entre 800 et 999 individus. Par ailleurs, les "parents" (humains ayant un lien de parenté avec les garous) sont en général 10 fois plus nombreux que les garous. Ils sont donc entre 8000 et 9990 en France.

Vampires
Les vampires connus (hors sabbat et anarchs) de France sont présents dans une proportion située entre 1 et 2 vampires pour 100 000 habitants (La France des ténèbres, p 8 ). Ces vampires sont donc entre 600 et 1200 sur le territoire français. Par ailleurs, il est précisé que le sabbat est presque inexistant en France puisque seule une meute serait présente et serait composée d'une douzaine de vampires (La France des ténèbres, p 17). Enfin, les anarchs, en comptant large, ne devraient pas dépasser la cinquantaine d’individus. Les vampires de France sont donc entre 664 et 1254 individus. 

Changelins
D’après les descriptifs, les changelins seraient généralement une vingtaine par territoire (La France des ténèbres, chapître "Changelins de France"). Chaque territoire changelin correspond en France à une ou plusieurs régions. Il y a 22 régions en France et une dizaine de territoires. Nous arrivons à 200 changelins en France environ. 

Mages
D'après la proportion estimée de mages par rapport à la population humaine générale, on arrive à un nombre de 14 mages en France. Par ailleurs, il est dit que rien qu'à Paris vivraient 22 mages. La première estimation très imprécise est donc sous-estimée, mais on peut penser aussi qu'il y a peu de mages Français et non parisiens. Les mages de France devraient être entre 22 et 100.

Autres 
Il existe d’autres créatures vivant parmi les humains dans le monde des ténèbres. On trouve par exemple des momies (mais pas en France), des démons (ils sont supposés être très rares, disons entre 100 et 150 en France) et autres fomori (ils sont relativement nombreux : comptons entre 800 et 1600 individus), alors que le nombre de hunter devrait plutôt se compter en dizaines (10 à 30) tout comme le nombre de Kinains.

Par ailleurs, il existe d'autres créatures surnaturelle que nous pouvons ajouter à notre décompte, tout en les mettant dans une catégorie à part. Par exemple, les goules ne sont pas réellement des créatures surnaturelles mais plutôt des humains dans un état particulier et surtout passager. En l'absence prolongée du vampire, la goule redevient humaine. Admettons que le nombre de goules à un instant donné soit à peu près équivalent au nombre de vampires, soit de 664 et 1254 individus. De la même manière, il existe un cas très particulier dans la ville du Havre. Il est précisé dans la France des ténèbres que cette ville abrite 4000 gobelins et qu'il s'agit en fait de l'ensemble de la population gobeline française (La France des ténèbres, p 223). Ce nombre est particulièrement colossal pour une ville comme le Havre. Cependant, ces nombreux gobelins ne sont pas éparpillés dans le pays mais regroupés dans une seule ville. S'ils sont très nombreux en proportion, cela ne devra donc pas signifier que le pays est très peuplé en gobelin, mais que cette ville l'est. C'est pourquoi nous choisissons de garder les gobelins à part dans ce calcul. Il s'agit ici d'estimations de notre part, basées sur la rareté habituelle de ces créatures.

Enfin, nous ne comptons que les créatures qui vivent parmi les humains et qui se font passer pour des humains, ce qui exclut les fantômes, la plupart des nosferatus ou samedis mais aussi certains lupus qui vivraient tout le temps sous leur forme animale (nous écartons là entre 50 et 100 individus).

Total
Si nous faisons le total des créatures surnaturelles infiltrées et non humaines (pas les goules, kinains, hunter et parents) et hors gobelins, nous arrivons à un nombre situé entre 2486 et 4253. Nous remarquons que les gobelins du Havre sont à eux seuls aussi nombreux que toutes les autres créatures de France. Si nous les intégrons à l’estimation, nous arrivons à 6486 à 8253 créatures. Par ailleurs, certains humains ont un petit quelque chose surnaturel. Les Hunters sont imprégnés, les goules boivent du sang de vampire, les parents appartiennent à la famille d’un loup-garou et les kinains ont une sorte de sensibilité particulière au glamour. Bien que tous ces individus soient bien des humains, nous les ajoutons pour obtenir un score global situé entre 8686 à 11296 individus.

La population française étant actuellement d’environ 64 millions d’individus, si vous vous promenez en France dans le cas le plus classique, c’est-à-dire en pleine journée (les vampires sont couchés), à chaque fois que vous croisez un individu à l’apparence humaine, vous avez entre 0,0028% et 0,0047% de chance qu’il ne soit pas réellement humain. Si vous sortez en mettant toutes les chances de votre côté pour croiser un monstre, donc vous vous baladez de nuit, tout près du Havre (donc plein de gobelins) et vous comptez comme monstres les humains spéciaux, les personnes que vous croisez ont entre 0,014% et 0,018% de chance d’être des monstres. En fait, dans l’estimation la plus exagérée, nous constatons que la proportion de faux humains serait au maximum de 0.018% ce qui est finalement très peu. On voit bien que contrairement à l’idée reçue, les monstres sont loin de se marcher dessus dans le monde des ténèbres. Pourtant, nous avons inclus dans notre calcul des créatures n'étant parfois que partiellement surnaturelles. Malgré tout cela, on arrive à des proportions raisonnables.

Conclusion
Cette impression que peut avoir le joueur que le monde des ténèbres déborde complètement de créatures et que cela nuit au réalisme provient de plusieurs effets. Premièrement, la multiplicité des jeux donne cette impression. En effet, vous pouvez imaginer une société vampirique qui vit cachée parmi les humains, mais si ensuite, vous ajoutez des tribus de garous, et puis une société féodale changeline, des démons, des fomori et des mages, alors on a rapidement le sentiment que tout ce petit monde ne peut pas se dissimuler parmi les humains sans se faire remarquer par eux. La deuxième raison de cette impression provient du fait que les joueurs incarnent ces créatures et donc ont tendance à beaucoup côtoyer les créatures surnaturelles, ce qui donne l’illusion qu’il y en a à chaque coin de rue. Seulement le vampire moyen croisera plus de vampire au quotidien que 
l’humain moyen.

Sylvain

5 commentaires:

Il peut aussi y avoir le MJ (conteur, pardon :p) qui s'amuse à mettre des antagonistes surnaturels à tous les coins de rue...

 

+1 okerampa et, AMHA, les remarques par rapport à la surpopulation viennent majoritairement de là.
Après si un MJ sait utiliser tes précieuses stat quand il fait évoluer ses PJ sur le théatre d'opération métropolitain, je vois pas comment il pourrait y avoir de problème. Mais entre ceux qui ignorent les stat et ceux qui les appliquent à la louche très vaguement, il reste sans doute peu de MJ sérieux à se mettre sous la dent. Pour ceux la, je conseillerais d'utiliser tes chiffres pour cartographier directement via google map les zones d'opérations et les regroupements de différentes engeances... si cette carte existe pas, quelqu'un de vrait l'inventer, suivez mon regard ;->

 

Très bonne remarque, la responsabilité du MJ est effectivement évidente (bien que je n'y ai pas pensé...).

Concernant l'existence de cartographie démographique du monde des ténèbres, il existe un certain nombre de ressources.

Plusieurs compléments proposent une vision assez détaillée d'un lieu particulier (un ville par exemple). Ceci dit, les informations concernant les différents monstres sont souvent éparpillées et il est difficile d'avoir une vue d'ensemble de la population d'un endroit donné.

En revanche, un MJ vampire qui met des vampires à tous les coins de rues n'a pas vraiment d'excuse car on connait les proportions (1 vampire pour 100 000 humains aux USA, 2 fois plus en France). On sait donc que dans une ville française de 400 000 habitant (à peu près de la taille de Toulouse donc), il y aura environ une dizaine de vampires.

 

-qui ont particulièrement attiréØ
-une société vampirique viT
-Les vampires connus (hors sabbat et anarchs) de France sont présentS
-ce qui excluT les fantômes
-infiltrées et non humaineS
-Hunters -> Chasseurs (et vive la VF!)
et vous compteZ comme monstreS

Faites relire avant de publier un article SVP, là ça fait beaucoup pour un article!

En effet, la proportion de 1 pour 100 000 est rarement respectée, même le double, c'est parfois juste pour faire rentrer tout le monde.
Pour rappel nous avons 60 communautés de plus de 100 000 habitants, ce qui donnerait par exemple 5 vampires pour le Domaine de Grenoble alors que quasiment tous les clans sont représentés dans la ville et ses environs, ce qui fait une quarantaine de personnes sans compter les autarkis qui trainent dans le coin.

En fait, 5 pour 100 000 humains, ou un peu moins serait sans doute plus cohérent au vu des suppléments publiés.

Mais une question reste en suspens :
«Avec ou sans les Nosferatus?»

 

@ Psycho

Merci pour la correction des fautes, je reconnais avoir été un peu horrifié en te lisant... On fera plus attention.

Concernant les nosferatus, je ne les compte pas car je m'intéresse aux vampires plus ou moins intégrés aux humains puisque c'est là que pourrait se situer une incohérence. En effet, les vampires planqués sous terre pourraient être très nombreux sans que cela ne pose de problème. Quelques nosferatus peuvent avoir une identité mortelle, mais très peu.

Enfin, pour les vampires, le complément "France des ténèbres" est explicite sur le fait qu'en France, les vampires devraient respecter le 1 pour 100000 mais sont plus proches de 2 pour 100000 (même s'il n'est pas évident de faire cadrer ça correctement avec une analyse région par région).

Peut-être que ton exemple de Grenoble est spécifique. Toutes les régions ne voient pas tous les clans représentés.

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...