La taverne des rôlistes

Réflexion et analyse critique sur le JdR en général et sur des JdR particuliers

Rage et frénésie

Nous avons récemment abordé la question de la rage pour comparer son utilisation dans le background de White Wolf et sa véritable signification pour l'être humain. Pour poursuivre le questionnement sur la rage, je vais ici m'appuyer sur une analyse étymologique et lexicale, je vais également étendre le questionnement au concept de frénésie. La frénésie est, dans le background de White Wolf, la conséquence d'un trop plein de rage chez les garous et les vampires.

Rage et frénésie
On peut remarquer d'un premier coup d'œil que les sens des deux mots et la représentation qu'on s'en fait habituellement sont assez proches à la fois du point de vue étymologique que dans le sens que le JDR prête à ces deux termes. La rage et la frénésie se définissent globalement par de la folie (délire) et de la violence, cela tant d'un point de vue médicale (dans ce que j'ai trouvé sur mes sites de vocabulaire), la rage peut aller jusqu'au délire furieux et la frénésie est une aliénation à manifestation violente et délirante, que dans le domaine des passions où on retrouve ce chassé-croisé entre la violence et la perte de la raison. De ce point de vue pas de surprise quant au fait qu'un score de rage élevé conduise souvent à un état de frénésie !

Pour finir sur les notions d'aliénation, de perte de contrôle ou de délire, il est bon de rappeler qu'un état de frénésie peut être évité par l'usage d'un point de volonté. Volonté et rage sont deux traits qui s'opposent et alors leurs effets s'annulent. Cependant, ils s'annulent que dans un sens car un perso en frénésie peut utiliser un point de volonté pour avoir un succès automatique. Ambigu.

On peut remarquer, également, que la frénésie gagne un sens particulièrement intéressant associé au domaine médical : "[Manifestations de la maladie] "Maladie qui trouble le jugement et qui fait parfois croire à une transformation en bête sauvage"". Il semblerait qu'on soit en plein dans le phénomène décrit dans WW ! En tous cas cette définition va comme un gant à l'univers de Loup-garou. Je pense que le trait de rage et le phénomène de frénésie font de Loup-garou un JDR particulièrement cohérent où la dimension sauvage du loup prend tout son sens à la fois dans les règles et dans le roleplay.

On constate néanmoins quelques différences entre les sens des deux mots. La rage se teinte de plusieurs sens spécifiques comme la douleur, le bruit et « la dimension extraordinaire d'une chose »qu'on ne retrouve pas dans la définition de la frénésie, rendant le mot « rage »plus complexe et plus riche. Encore une fois, nous retrouvons cette complexité dans le système de jeux car la rage est un trait qui intervient de multiples manières. Je rappelle que les points de rage peuvent être utilisés de différentes façons :
- faire des exploits physiques en accomplissant un nombre d'actions extraordinaires ou éviter de tomber KO
- un score de rage élevé mène à la frénésie, état dans lequel le perso ne perçoit plus la douleur. Ici c'est la frénésie en tant que telle qui inhibe la douleur donc peut-être que les spécificités de chaque notion sont plus floues dans le système de White Wolf et que le JDR a mélangé les sens des 2 notions pour fixer son système de jeux.
- une rage élevée handicap un personnage dans ses rapports sociaux
- lorsque le personnage utilise sa rage, il n peut plus faire appel à ses capacités spirituelles (gnose).
Pour ce qui est du bruit, je ne ferai qu'un lien entre la bestialité du perso au moment où il entre en frénésie et qu'il endosse alors la forme du crinos et la frénésie elle-même : souvent le perso pousse des grognements et hurle. 

On peut dire alors, en considérant la présente analyse et celle de Sylvain, que les sens spécifiques des mots rage et frénésie sont respectés de manière plutôt fidèle par le système de White Wolf. De retrouver la diversité et la force de ces sens apporte un réel bonus dans la compréhension du trait « rage » et dans la manière d’appréhender la frénésie. A ce propos, je souligne de nouveau le chassé-croisé, dans l’étymologie des deux mots, entre le médicale et le passionnel qui est très bien restitué dans le jeu. En particulier dans une certaine frénésie extrême où il est dit que le perso semble sombrer dans l'antre du Ver.... Sombrer dans l’antre du Ver est un risque que courent les personnages qui ont un score de rage trop élevé. Chaque fois 
qu’ils arrivent aux portes de la frénésie, leur esprit peut se briser et goûter à la folie destructrice du Ver !

Nicolas
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...