La taverne des rôlistes

Réflexion et analyse critique sur le JdR en général et sur des JdR particuliers

Denton Van Zan : le serment du tueur


Cet article va notamment traiter du film "Le règne du feu", je me permets  donc de commencer par citer ce résumé trouvé sur Wikipédia :
A Londres en 2008, dans un chantier sous-terrain, un dragon est réveillé et tue la mère du jeune Quinn Abercromby. On le retrouve 12 ans plus tard alors que le monde est désormais en ruine, sous la domination des dragons, qui se sont multipliés. Réfugiés dans un château aux environs de Londres, quelques rescapés menés par Quinn tentent de survivre tant bien que mal. Ils vont faire la connaissance de Denton Van Zan, qui se proclame chasseur de dragons, et de son armée de Marines ... 


 Ce film bien que n'étant pas exceptionnel par ailleurs, fait désormais partie de la culture rôliste. On y trouve des gros dragons, des petits dragons, des dragons qui crachent du feu, ou encore des dragons avec des grandes cornes... Il faut être réaliste, les films qui mettent les dragons en premier plans sont susceptibles de n'intéresser quasiment que les rôlistes. J'irais même plus loin, je pense qu'il y a dans ce film des références rôlistiques très précises.

Ceux d'entre vous qui connaissent Warhammer ont peut-être remarqué quelque chose de spécial chez le personnage de Denton Van Zan. Un certain nombre d'éléments laissent penser que ce personnage est une adaptation des tueurs nains de Warhammer. Le nombre de similitudes est frappant. Je ne vais pas revenir en détail sur ce que sont les chasseurs de monstres chez les nains de Warhammer mais si vous en voulez une présentation, il y en a une assez claire sur le blog chaodisiaque.

Pourfendeur de trolls
 
Allure générale

Denton Van Zan
Denton et sa hache
Sur ces premières images, on perçoit déjà une certaine ressemblance. Ils ont la même tête de gros dur vétéran de multiples guerres, une barbe rousse, une coupe de cheveux bien dégagée derrière les oreilles, une musculature sur-développée, des tatouages partout et ils se présentent comme des chasseurs de dragons. Je rappelle que "chasseur de dragon" est une des quatre classes de tueurs nains avec les pourfendeurs de trolls, les massacreurs de géants et les exécuteurs de démons. Concernant les tatouages, il y a aussi une ressemblance importante bien que la similitude ne soit pas totale sur ce plan. Denton comme les Tueurs nains sont tatoués en bleu/noir sur tout le haut du corps (torse, ventre, dos et bras). Sur les bras, ces tatouages sont ressemblants bien qu'il s'agisse pour Denton d'une queue de dragon qui s'enroule autour des bras et dans le cas des nains, de symboles runiques. Sur le corps, Denton a deux têtes de dragons crachant des flammes alors que les nains ne dessinent pas de monstres sur eux. Précisons que les tatouages des tueurs nains sont des runes de protections et ne sont pas supposées êtres figuratifs, contrairement à Denton dont la globalité de ses tatouages représente deux dragons qui se font face. Cependant, nous remarquons que l'allure générale de ces tatouages est très ressemblante.


Tueur de trolls


Pas d'armure mais une hache
Denton berserker
Combat sans protection
 Les tueurs nains refusent par principe de porter des protections pendant les combats et se battent donc torse nu. L'idée étant d'une part que le combat n'est honorable que s'il constitue une véritable mise en danger, et d'autre part que le tueur cherche la mort. Or, lorsque Denton se bat contre Quinn, il retire sa veste et combat torse nu. De la même manière vers la fin du film, Denton a l'intention d'affronter un énorme dragon au corps à corps, ce qui est d'une témérité tout-à-fait intéressante pour notre comparaison, mais en plus de cela, il prend pour ce combat une hache à deux mains et se met torse nu ! Cette scène illustre parfaitement et en tout point l'idée de la recherche d'une mort honorable chez les chasseurs nains.


Honneur bafoué et témérité
Denton le rabat-joie
 Un des moments clés du film est une scène dans laquelle un gros dragon débarque et massacre presque toutes les troupes de Denton d'un coup. Bien entendu, Denton s'en sort mais il semble éprouver une certaine honte d'avoir survécu sans ses hommes (syndrome du survivant) et va partir avec deux personnes à Londres pour tuer le plus gros des dragons. Précisons qu'à ce moment, Londres est totalement détruite et peuplée de centaines de dragons, que leur cible est un dragons qui a été capable de décimer tout seul toute une troupe militaire, et qu'il sont trois pour cette mission qui s'avère donc est une sorte de suicide en tentant quelque chose pour l'honneur. Je rappelle que les tueurs nains font le serment des tueurs lorsqu'ils s'estiment déshonorés, ce qui consiste généralement à survivre à un combat perdu. Dans ce cas, ils vont chercher l'ennemi le plus puissant possible pour aller l'affronter. Le choix de cet ennemi ayant souvent un rapport avec le motif de leur déshonneur. Symboliquement, c'est comme si Denton avait fait le serment des tueurs après la mort de ces hommes, serment consistant à dire qu'il irait mourir en combattant le dragons qui est responsable du carnage.
Pour conclure sur un dernier parallèle, Denton possède aussi l'attitude rabat joie et dépressive des tueurs nains. Ces personnes ont une estime d'eux-même très faible et vivent dans des conditions rudes. Ils sont nécessairement rustres, socialement maladroits et perpétuellement tristes. Une scène du film illustre bien cette caractéristique que Denton partage avec les nains déshonorés. Tout le monde est en train de faire la fête car ils sont parvenues à éliminer un dragon qui s'attaquait à eux. Denton entre dans la salle et lance à la foule :
"Envy the country that has heroes, huh? I say pity the country that needs them.  "
Il me semble que dans la version française, cela donne quelque chose comme :
"Vous dites : heureusement que notre pays a des héros ? Je dis : dommage que ce pays en ai besoin"
Il conclura sa tirade par "vous me dégoûtez", ce qui aura un impact non négligeable sur l'ambiance de la fête...

Sylvain

2 commentaires:

Héhé, pour être honnête, je ne m'étais jamais vraiment intéressé aux tueurs nains. Emblématiques de Warhammer jusqu'à en devenir caricaturaux de Warhammer. J'aurais dû me douter qu'une de tes fameuses analyses mes les rendraient attachants.
Il faudra que je voie ce film à l'occasion. Des marines avec des haches ça peut pas être vraiment mauvais.
MJ

 

Il est vrai que les tueurs nains sont devenus les mascottes de warhammer, notamment parce que ce type de perso n'existe que dans warhammer.

A l'heure ou les univers de fantasy ont tendance à ce copier les uns les autres, chaque spécificité prend une importance démesurée. C'est en tout cas mon impression, confortée par la popularité des skavens, race d'homme-rat n'existant que dans Warhammer.

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...