La taverne des rôlistes

Réflexion et analyse critique sur le JdR en général et sur des JdR particuliers

Structure des scénarii

Contrairement aux romans ou aux scenarii de films, l'écriture de scenarii de jeux de rôle comporte obligatoirement des zones d'incertitude correspondantes aux actions des joueurs. Tout n'est pas écris à l'avance, ce qui oblige à structurer l'histoire de manière à garder le contrôle sur le jeu. Je vais présenter ici trois structures possibles pour créer un scénario de JDR. Ce sont, à mon avis, les trois méthodes principales d'envisager la structure d'un scénario mais il existe sûrement d'autres approches.


Un scénario linéaire est construit comme une succession de scènes prédéfinies. Il y a la scène 1, qui mènera vers la scène 2 et ainsi de suite. C'est une structure qui permet d'alléger le travail de création du scénario et qui rend aussi plus facile le contrôle de la partie par le maître de jeux. En revanche, les joueurs n'ont pas d'impact réel sur le déroulement de l'histoire, ce qui peut rendre les parties
ennuyeuses.

Arborescence

La structure arborescente demande plus de travail. Pour chaque scène, vous prévoyez plusieurs suites en fonction de ce que les joueurs font. C'est le modèle des livres dont vous êtes le héros par exemple. Cette structure a beaucoup de défauts. Certes, les joueurs ont un impact sur les événements, mais cet impact est toujours très limité par ce que vous avez prévu. S'ils font quelque chose de complètement délirant, le scénario ne permet pas de réagir. De plus, cela demande énormément de travail pour la conception du scénario et plusieurs scènes soigneusement préparées ne servent pas, ce qui est frustrant. Le seul vrai point fort de cette structure est que les parties sont faciles à mener pour le MJ, aussi faciles qu'un scénario linéaire, tout en étant potentiellement plus intéressantes.

Contextuelle

La troisième structure est la structure contextuelle. Elle consiste à créer en détail le contexte du scénario sans créer de scène à proprement parler. Ainsi, vous réalisez un descriptif du lieu dans lequel se déroule le scénario. Le plus souvent, il s'agit d'une ville. Il y a plusieurs méthodes, on peut réaliser un plan pour situer les éléments importants, on peut aussi directement passer à la création des PNJ. La structure contextuelle consiste à faire un descriptif de chacun et à les positionner dans la ville, penser leurs interactions, leurs désirs et ainsi, être paré à toutes situations. Une fois que le terrain de jeux est prêt, il ne reste plus qu'à y lâcher les joueurs. Quoi qu'ils fassent dans cette ville, le mj sait comment faire réagir l'environnement. De plus, l'influence des joueurs sur leur environnement est réel car le mj reste ouvert à toute possibilité. L'intrigue est très facile à imaginer puisqu'elle découle des interactions entre les PNJ. En regardant les aspirations des différents PNJ créés, certains sont sans doute contradictoires ? C'est peut-être le point de départ d'un complot, ou d'un assassinat à résoudre. Le travail descriptif sert pour plusieurs scenarii, évidemment. Le seul inconvénient de cette structure est que les scènes sont moins travaillées. Autant dans un scénario linéaire il est possible de prendre le temps de rédiger des descriptions très littéraires, autant dans une structure contextuelle, le mj est plus ou moins en train d'improviser tout le temps.

Ainsi, les structures linéaires et arborescentes reviennent à créer une histoire, alors que la structure contextuelle consiste à créer un petit univers dans lequel des histoires auront lieux.

Bien entendu, il est très rare qu'un MJ utilise une de ces trois méthodes de manière exclusive. Pour ma part, j'utilise la méthode contextuelle, mais lorsque je souhaite particulièrement placer une chouette scène que j'ai imaginé et rédigé, je construis un petit bout de structure linéaire que je glisse dans mon scénario. Ainsi, les joueurs interagissent avec le contexte que j'ai planté, et s'ils effectuent une action spécifique que j'ai prévu, cela déclenche mon bout d'histoire linéaire qui les mènera à la super scène que je veux les faire jouer.

Sylvain
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...